Veolia Profile

(Français)

New research exposes the risks of privatizing Canada’s water and wastewater systems by entering into public-private partnerships with one of the world’s biggest corporations.

The in-depth profile of water multinational Veolia Environnement is the second in a series produced jointly by CUPE and the Polaris Institute.

The profile documents problems with Veolia-controlled water systems at home, and around the world. It also highlights the growing trend of cities regaining control of their water and wastewater systems, including Paris, France and Berlin, Germany.

Public risks, private profits shines a spotlight on water and wastewater services corporations in Canada’s P3 market. The profiles provide overviews of corporate structures and governance, lobby activity, past and present P3 contracts, and background on legal troubles or controversies.

The companies being profiled are diverse, ranging from international corporations to smaller Canadian based financers and contractors. The common thread is their desire to profit from public water and wastewater systems through P3s.

The Public risks, private profits series is an important tool for communities challenging P3s. Pressure to privatize is mounting, with federal crown corporation PPP Canada targeting municipal water systems, and the Conservative government’s Building Canada Fund forcing all infrastructure projects worth $100 million or more to be screened for P3 suitability.

The first profile exposed the controversial track record of SNC-Lavalin Group Inc. Future profiles will include Bilfinger Berger, Black & Veatch, CH2M Hill, Epcor and Suez. All are corporations identified in a PPP Canada-commissioned study on Canada’s water and wastewater systems.

Download the profile

 


Profil de Veolia

Une nouvelle étude montre les risques de la privatisation des systèmes d’eaux potables et usées du Canada par la création de partenariats public-privé avec l’une des plus grandes entreprises au monde.

Le profil détaillé de la multinationale des eaux Veolia Environnement est le deuxième d’une série produite conjointement par le SCFP et l’Institut Polaris.

Il montre les problèmes des systèmes d’eau contrôlés par Veolia, tant au pays qu’ailleurs dans le monde. Il souligne également la tendance croissante des villes à reprendre le contrôle de leurs systèmes d’eaux potables et usées, dont Paris, en France, et Berlin, en Allemagne.

Risques publics, profits privés braque les projecteurs sur les entreprises de services d’eaux potables et usées dans le marché des PPP du Canada. Les profils expliquent les structures et la gouvernance des entreprises, leurs activités de lobbying, les contrats de PPP passés et présents et les controverses et problèmes judiciaires.

Les entreprises étudiées sont diverses. Elles vont de grandes sociétés internationales à de plus petits financiers et entrepreneurs basés au Canada. Mais le fil conducteur, c’est leur détermination à réaliser des profits grâce aux systèmes publics d’eaux potables et usées en PPP.

La série Risques publics, profits privés est un outil important pour les collectivités qui contestent les PPP. La pression en faveur de la privatisation s’accroît. La société d’État fédérale PPP Canada cible les systèmes d’eaux municipaux et le Fonds Chantier Canada du gouvernement conservateur oblige tous les projets d’infrastructure d’une valeur de plus de 100 millions de dollars à évaluer la possibilité de recourir à un PPP.

Le premier profil faisait le point sur la controverse entourant le Groupe SNC-Lavalin inc. Les prochains porteront sur Bilfinger Berger, Black & Veatch, CH2M Hill, Epcor et Suez, toutes des entreprises nommées dans une étude commandée par PPP Canada sur les systèmes d’eaux potables et usées au Canada.

Téléchargez le profil


Be the first to comment

Please check your e-mail for a link to activate your account.